Construction et rénovation de maisons - écologique - bioclimatique - durable - BBC - en AUVERGNE
APPEL : 04 73 73 45 68
Construisez avec le soleil
Maison monomur Maison bois Isolation écologique Chauffage - Eau chaude Ventilation et vmc Fermetures et brise soleil Energie Grise
Environnement Maison bioclimatique Economies d'exploitation Santé Confort intérieur
Les tarifs Parrainage
Notre activité Notre équipe Le BLOG Témoignages Galerie photos Presse
Actualités Rénovation énergétique Maison passive Maison autonome Réglementations Aides et subventions Bibliographie Glossaire bioclimatique Partenaires Plan du site
Accueil >>> Votre maison B.C.E. >>> Chauffage - Eau chaude

 

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE dans une maison BBC, passive et/ou autonome


Le Chauffage


Pour un habitat basse consommation bioclimatique, les besoins de chauffage sont réduits, mais ils subsistent. En particulier la nuit lors d'hiver très froid. Les besoins seront faibles et discontinus, si la maison dispose d'une forte inertie. Les apports pourront être couverts par un système autonome décentralisé simple comme un poêle à bois ou à pellets. Le poêle à bois de buches n'est plus considéré comme un chauffage par la RT2012. Nous préconisons donc plutôt le granulés pour être conforme.

On pourra également choisir un système de chauffage électrique à inertie, peu coûteux en installation et maintenance sous forme de convecteurs amovibles de qualité. S'ils ne sont utilisés que quelques jours par an, cette solution n'est pas contradictoire avec une maison écologique.

Le plus important pour nous, concernant le chauffage, c'est de s'en passer... C'est pour cette raison que nous privilégierons toujours un chauffage décentralisé, le plus économique possible, en fonction des choix constructifs et surtout, en fonction de ce que nous autorise la réglementation thermique.

Voir la consommation de nos maisons pour l'hiver 2014/2015 >>>


La RT2012 étant ce quelle est, nous seront souvent de l'impossibilité d'installer autre chose qu'un chauffage central pour les maisons au-delà de 155 m² habitables.

Il existe des solutions variées de chauffages centralisés à faible puissance pour les maisons basses consommations, dont la PAC :

      - La PAC est largement privilégiée dans le calcul du CEP (Consommation d’Énergie Primaire). Elle a donc la préférence des thermiciens qui délivrent l'étude thermique, indispensable pour déposer son permis de construire. La pompe à chaleur air/eau ou géothermique, avec par exemple, un plancher chauffant ou mieux, un plafond chauffant/rafraichissant passif (voir si contre Le PLAFINO que nous installons), peuvent être des solutions intéressantes (surtout pour les très grandes maisons et rénovations). Nous préférons les PAC très basses températures qui génère plus de confort en consommant moins d'énergie (COP bien supérieur à la PAC air/eau classique).

Malheureusement, on constate que dans la majorité des cas, le surcout lié à ces installations (3 à 4 fois plus chères qu'un poêle) est aux détriments du bâti. Ce qui est pour nous un non-sens. Mieux vaut consommer moins en isolant plus, qu'investir dans des systèmes de chauffage surdimensionnés. La simple maintenance d'une PAC (150 à 200€/an), si elle est réalisée tous les ans comme le préconise les fabricants et sa durée de vie moyenne (15 à 20 ans si elle est entretenue), laisse à réfléchir sur les économies réelles de ce système (sans prendre en compte le COP réel et les couts de l’installation). La PAC est considérée comme un système de chauffage utilisant une énergie renouvelables par la RT2012.


D'autres système de chauffage existent :


      - le chauffage solaire (panneau solaire thermique ou mixte qui chauffe un ballon d'eau à accumulation)
      - la chaudière à condensation gaz, avec des rendements supérieurs à 100 %.
      - la chaudière à bois ou à pellets automatisée.
      - la centrale et échangeur thermodynamique incluant le chauffage, la ventilation et la production d'eau chaude sanitaire.

 


L'eau chaude


La production d'eau chaude sanitaire peut être associée à une chaudière, un poêle hydro ou par un système indépendant solaire ou thermodynamique :
      - eau chaude sanitaire thermodynamique : le plus couramment, elle utilise les calories de l'air chaud intérieur pour générer de l'eau chaude. Avec notre concept, il est préférable de privilégier une prise d'air extérieur au local chauffé. En effet, le système de chauffage devra être surdimensionné si l'on prend l'air à l'intérieur ce qui finalement serait contre productif.
      - eau chaude sanitaire solaire indépendante ou couplée à une chaudière. Les panneaux solaires installés sur le toit ou en terrasse permettent de préchauffer l'eau jusqu'à 70% de l'année en Auvergne. L'appoint de chauffage est réalisé par une résistance électrique dans le cas d'un système indépendant ou une chaudière d'appoint pour les systèmes couplés.
      - Il peut être envisagé de compenser la consommation d'énergie du ballon à accumulation par une production d'électricité, par exemple avec des panneaux photovoltaïques.


 Voir le page suivante, LA VENTILATION >>>

 

/// COMMUNIQUER AVEC NOUS

Nos coordonnées
Contact

 

 

 

 

 

/// ACTUALITÉS ET NOUVEAUTÉS

Presse & média
Le BLOG Bâti Concept écologique


 

 

/// INFOS DIVERS

Mentions légales
Plan du site
Partenaires 

Membre du Synamome

Ce site vous est proposé par la société © Bâti Concept écologique - Vic-le-Comte - 63 - AUVERGNE
© 2015 marques et modèles déposés - Reproduction interdite sans l'accord de Bâti Concept écologique .

Tél : 04 73 73 45 68 - Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi, de 09h00 à 18h00 -


Construction de maison bois, écologique et bioclimatique en Auvergne, Puy-de-Dôme, Clermont-Ferrand