Construction et rénovation de maisons - écologique - bioclimatique - durable - BBC - en AUVERGNE
APPEL : 04 73 73 45 68
Construisez avec le soleil
Maison monomur Maison bois Isolation écologique Chauffage - Eau chaude Ventilation et vmc Fermetures et brise soleil Energie Grise
Environnement Maison bioclimatique Economies d'exploitation Santé Confort intérieur
Les tarifs Parrainage
Notre activité Notre équipe Le BLOG Témoignages Galerie photos Presse
Actualités Rénovation énergétique Maison passive Maison autonome Réglementations Aides et subventions Bibliographie Glossaire bioclimatique Partenaires Plan du site
Accueil >>> En savoir plus >>> Les meilleures solutions pour gérer son eau

23/06/15


Les meilleures solutions pour gérer son eau

 

L'eau de pluie représente une source intarissable mais, elle n'est que rarement récupérée. Souvent utilisée uniquement pour le jardin il existe aujourd'hui des moyens de traitements qui permettent de la rendre potable. Dans cette même optique nous pouvons nous demander quel est l’intérêt d'utiliser de l'eau potable pour nos toilettes ?

 

L'eau de pluie devient consommable


Avant tout, il faut savoir que l'eau du robinet est parfaitement consommable puisqu'elle répond à la réglementation Française et Européenne. Mais, la réglementation est assez éloignée de la santé. Pour preuve, les normes évoluent en fonction des lobbies et pollution diverses. Par exemple, pour la norme sur les nitrates qui en 2016 est de 50Mg/L était de seulement 2.5Mg/L il y a vingt ans...On peut retrouver des centaines de polluants divers dans l'eau du robinet, qui peuvent venir des canalisations (plomb, pvc), des traitements insuffisants ou au contraire, trop invasif (chlore).

L'eau est aussi une incroyable source de profit pour ceux qui la traite et la distribue.

L'eau en bouteille est soumis aux mêmes règles que l'eau de robinet. Elle contient en général moins de nitrates ou de métaux lourds. Par contre, elle est stockée dans un plastique, le PET, qui est fortement soupconné d'être un perturbateur endocrinien. L'antimoine utilisé dans la fabrication du PET est cancérigène.


L'est du robinet est d'une qualité très variable selon les communes. Vous pouvez contrôler la qualité de votre eau sur le site officiel du gouvernement :

Controler la qualité de son eau du robinet >>>


Pour l'eau de pluie, elle permet de réduire les ponctions de nos nappes phréatiques mais aussi, de diminuer l'usage de détergents. En effet, elle est très douce et donc dépourvue de calcaire. Une installation de filtration performante permet de rendre cette eau potable. Nos voisins Belges utilisent déjà ce système depuis de nombreuses années. La micro-filtration par filtre à charbon fritté et filtre céramique permet de garantir une qualité de l'eau supérieure à l'eau en bouteille et du robinet.


Une installation de récupération d'eau de pluie est composée :

     - d'une surface de collecte
     - d'une citerne de stockage
     - d'une pompe
     - de filtres choisis selon les usages
     - et d'un réseau de distribution.


Ces installations varient donc selon les volontés d'utilisation. Pour le jardin, une simple cuve de 500L posée sous une gouttière équipée d'un robinet suffira.
Si vous souhaiter alimenter vos toilettes et votre machine à laver, il faudra prévoir une cuve plus conséquente, d'environ 5000L pour une famille de quatre personnes. Il faut également prévoir un système de filtration, un compteur d'eau, une pompe et la tuyauterie adaptée.


Enfin si vous souhaitez vous douchez ou bien même boire cette eau, il est indispensable de rajouter un système de filtration performant, tel que  :

     - un filtre à charbon actif, qui retient un grand nombre de composés organiques comme les pesticides ;
     - une cartouche céramique qui garantit, en combinaison avec le filtre à charbon, une élimination des bactéries ;
     - un osmoseur, permettant de rendre l'eau pure en la débarrassant un maximum de ses solutés tels que le chlore, les sulfates, etc. ;
     - et un ultraviolet qui désinfecte de façon écologique l'eau de ses bactéries (le filtre ultraviolet est efficace sur un circuit de distribution court et bien entretenu).


Afin de garantir un captage de l'eau de qualité il faut bien choisir les matériaux utilisés. Les plus courant sont la tuile de terre cuite et l'ardoise Ils ne présentent pas de problèmes particuliers. Par contre lorsqu'il s'agit de toiture métalliques peintes, de cuivre ou de zinc, l'eau de pluie ne peut pas être directement utilisée. Il faudra la stocker environ un mois avant de pouvoir la consommer.

Ci-joint un exemple de maison entièrement autonome pour la gestion de son eau (extrait du magazine : "La maison écologique n°44") 

 

 

Que dit la règlementation française ?


Selon le décret (n°2001-1220) du 20 décembre 2001 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine, le particulier n'a pas à demander d'autorisation pour récupérer l'eau de pluie, pour l'usage personnel d'une famille. Par contre, les collectivités locales (art. R. 2224-19-4) stipulent que "toute personne tenue de se raccorder au réseau d'assainissement" et qui s'alimente à une "source qui ne relève pas d'un service public" doit en faire la déclaration à la mairie.
Malgré cela, le ministère reste restrictif. Une circulaire explique notamment que la récupération d'eau de pluie pour un usage alimentaire ou corporel ne doit pas impliquer la création de double réseau à l'intérieur. Les autorisations pour ce type d'installation sont données sous forme de dérogation.

L'utilisation privée de l'eau de pluie n'est pas soumise à autorisation. Voir à ce sujet le dernier alinéa de l'Article 5.I. de la Section 2 (Réglementation) du Décret n°2001-1220 du 20/12/2001:

Règlementation sur la récupération et consommation des eaux


Suite à cet ensemble de règlementation le traitement des eaux grises et l'étape suivante à l'installation de ce système.



La gestion des eaux grises


Une des techniques d'épuration des eaux grises est la création de bassins étanches, trois bassins sont nécessaires au traitement. Comme vous pouvez l'observer dans la galerie ci-contre les bassins sont rendus étanches par des bâches de plastique.

Le premier bassin reçoit les eaux grises, partiellement clarifiée après un passage à travers un filtre vertical. Le trop plein se déverse dans le second bassin. Ce filtre vertical est composé de substrat tel que des gravillons, des galets ainsi que des plantations de roseaux ou plantes macrophytes. Les matières solides restent à la surface.
Le second bassin est également à écoulement vertical. Les filtres ont une granulométrie plus fine.
Enfin le troisième bassin est à écoulement horizontal, cette mare terminale peut contenir des poissons qui sont un bon indice biologique de la qualité de l'eau.

 

La rentabilité d'une telle installation


Même s'il est clair que les motivations actuelles pour récupérer l'eau de pluie ne sont pas économiques, nous pouvons étudier le retour sur investissement d'une telle installation.


Si l'on prend l'exemple ci-contre d'une famille de quatre personnes vivant à La Roche-Blanche, leur consommation annuelle s'élèverait à 150m3 par an. Dans cette consommation 57m3 seront destinés aux sanitaires, à la machine à laver et à l'arrosage du jardin. Grâce à une étude de pluviométrie sur la région nous pouvons constater qu'une toiture de 120m2 permet de récupérer 72m3 d'eau par an. L'eau de pluie ainsi stockée permet de subvenir aux besoins précédents de cette famille. Elle permet également de réaliser 165 euros d'économies avec un coût de l'eau de 2.89euros le mètre cube. Une cuve de 3500L est donc rentable au bout d'une dizaine d'année !

Les retours sur investissement de tels systèmes varie d'un projet à l'autre, en fonction du coût de l'eau, et de la pluviométrie de la zone géographique et des choix liés à l'installation.


L'application de Bâti Concept écologique

 

Systèmes d'installation 

Nos maisons sont au minimum équipées d'une cuve avec la possibilité de rajouter un gestionnaire d'eau de pluie que vous pouvez observer dans les photos ci-contre. Il faut compter 1500 euros d'investissement pour une cuve de 3000L fournie posée, soit 2000euros pour une cuve de  5000L. Le gestionnaire des eaux de pluie qui permet de réaliser le traitement des eaux expliqué précédemment, coûte de 700 à 1300 euros selon la quantité et la qualité des filtres qui le composent.

 

 


 

Comment produire son énergie >>>

Comment stocker l'énergie que l'on produit >>>

Les meilleures solutions pour gérer son eau >>>

Comment distribueront nous l'énergie que nous produirons ? >>>

 

 



/// COMMUNIQUER AVEC NOUS

Nos coordonnées
Contact

 

 

 

 

 

/// ACTUALITÉS ET NOUVEAUTÉS

Presse & média
Le BLOG Bâti Concept écologique


 

 

/// INFOS DIVERS

Mentions légales
Plan du site
Partenaires 

Membre du Synamome

Ce site vous est proposé par la société © Bâti Concept écologique - Vic-le-Comte - 63 - AUVERGNE
© 2015 marques et modèles déposés - Reproduction interdite sans l'accord de Bâti Concept écologique .

Tél : 04 73 73 45 68 - Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi, de 09h00 à 18h00 -


Construction de maison bois, écologique et bioclimatique en Auvergne, Puy-de-Dôme, Clermont-Ferrand